MIFUNE CHIZUKO (1886-1911) 

Les bases réelles derriere Ring , films d’horreur japonais.

Chizuko_Mifune_556532983

 Le professeur Fukurai (1869-1952) qui a servi de modèle pour le personnage de Ikuma Heihachiro dans Ring, était professeur associé au département de psychologie de l’université de Tokyo. Il a traduit la psychologie de William James en japonais.

A l’origine , il s’interressait a l’hypnotisme, et devint graduellement un chercheur dans le domaine de la parapsychologie et du paranormal .

 

4_picture3

Professeur Fukurai et sa femme

Il a créé le terme de Nensha, qui signifie la capacité de produire des images sur photo par la capacité de l’esprit, soit photographies psychiques, ce qui est traduit dans le film par la capacité de Sadako de créer une vidéocassette par son esprit.

Nensha

Photo de Nensha. La photo de droite est le modèle, celle de gauche la reproduction " imprimée" par action psychique de Sadako Takahashi.

Il a créé un institut de recherches psychiques qui existe toujours. Il travailla avec différent psychics , dont Mifune Chizuko, Nagao Fumiko, Mita Koichi et la fameuse Sadako Takahashi, qui est à l’origine du personnage de Sadako dans Ring.

Le psychic Mita Koichi aurait imprimé une photographie de la face cachée de la lune en 1930 pour Fukurai, qui est considée comme une preuve du Nensha, puisque à l’époque, aucune photo de la face cachée de la lune n’existait.

La première aurait été prise en 1959 par un satellite russe , et la
deuxième en 1970 avec la mission Appollo.
Mifune Chizuko est le modèle du personnage de Shizuko dans le film. Née en 1886 dans la préfecture de Kumamoto , elle s’est mariée en 1908 mais a divorcé deux ans après. Elle a pratiqué un genre de méditation basée sur la concentration et des exercices de respiration, et a l’age de 23 ans elle a eu des effets de clairvoyance.

A partir de 1909, elle est devenue réputée comme ayant des capacités psychiques.Elle pouvait identifier un objet enfermé dans un coffre . Le professeur Fukurai ayant entendu parler d’elle, il commença a s’interresser à elle comme sujet , et il la considéra comme quelqu’un qui prouvais la réalité de la perception extra-sensorielle.

Le point culminant en étant la démonstration publique qui eut lieu le 15 septembre 1910, qui est évoquée dans le film.

shizuko_s

L'actrice qui joue le rôle de Shizuko

Un autre professeur, du genre rationaliste acharné, Yamakawa Kenjiro, accuse Chizuko d’être une fraudeuse . La jeune femme , blessée, ne s’en remis pas et se suicida en avalant du poison, à l’age de 25 ans.
Après la mort de Chizuko (victime de l’intolérance rationaliste), Fukurai étudia une femme du nom de Nagao Ikuko, qui pouvait imprimer des images sur une pélicule photo, Nensha .

Elle fut également victime des attaques du même Yamakawa,a la suite de quoi, sous l’effet des émotions causées par cette attaque, elle attrapa une fièvre qui l’a menée à la mort. 

Fukurai, continuant ses recherches, trouva un autre sujet du nom de Sadako Takahashi. Sadako avait également pratiqué des exercices de respiration profonde et des exercices de concentration mentale, et avait développé des capacités de clairvoyance et de Nensha. A la suite de ses travaux, Fukurai publia un livre sur le Nensha, qui fut traduit plus tard aux états Unis sous le titre de Clairvoyance and thoughtography.

La vraie Sadako est retournée vivre dans sa ville natale.

Voici un site ou l'on voit la tombe de Chizuko Mifune, avec de la musique:

http://sinn3.hp.infoseek.co.jp/mihune-tizuko.htm

L'institut fondé par le prof. Fukurai existe toujours , voici son site:

http://www1.odn.ne.jp/fukurai-psycho/text/index.html

 

 

 

 


Yogen-vf-part1

 

Un autre film de fantome japonais est Dark Water:

Mifune chizuko a inspiré également le film Yogen. Il est disponible en version française sous le titre de "premonition".

 

Sadako et le fantôme traditionnel japonais

L'image la plus reconnaissable de Sadako est une femme dont le visage sombre se cache derrière la longue chevelure qui tombe devant elle. Elle est souvent considérée comme rampant hors d'un écran de télévision, généralement juste après l'exploration d'un puits qui est affichée sur l'écran de télévision. Cet aspect est typique de fantômes japonais, qui sont connus comme Yūrei. Plus précisément, Sadako est un type de Yūrei connu comme un onryō, un Yūrei lié par un désir de vengeance.

 

Les Yūrei sont des fantômes japonais, ceux qui ont été liés au monde physique par des émotions fortes qui ne leur permettent pas de partir. En fonction de l'émotion qui les lient, ils se manifestent comme un type particulier de fantôme. 

Comme de nombreuses créatures du folklore, les Yūrei ont une apparence traditionnelle et  suivent un certain ensemble de règles. Ils sont généralement des femmes, bien que les Yūrei homme existent. Ils portent des vêtements blancs, qui est la couleur de vêtements dont les cadavres sont toujours habillés  au Japon. Ils ont  souvent les cheveux noirs négligés et le visage blanc, ce qui vient du théâtre Kabuki, où chaque personnage dispose d'un type particulier de perruque et maquillage qui permet à l'auditoire de les identifier.

 

En plus de l'aspect Yūrei standard, Sadako est également un amalgame de deux fantômes célèbres japonais, Oiwa et Okiku. De Oiwa, Sadako prend l'œil, seul difformes. De Okiku, le style d'assassiner, d'être jeté dans un puits et  ensuite la montée du fantôme qui vient chercher vengeance.

Le succès du film ring de 1998 introduisit l'image du Yūrei dans la culture populaire occidentale pour la première fois, même si l'image a existé au Japon pendant des siècles. Cette image est souvent utilisée dans les films d'horreur, comme le Ju-on (et son remake The Grudge), One Missed Call et Dark Water.

ring2ch9

 

 

 

 

Copyright © 2009 Institut des Traditions du Japon. All Rights Reserved