Le Shamanisme japonais: Définition

Le terme shamanisme est un terme qui a été construit par les anthropologues et historiens des religions occidentaux, à partir d'un mot qui provient des tribus toungouses de siberie.
Pour les membres des traditions qui sont qualifiés de shamans par les occidentaux, ce terme n'a pas de signification.

Nous utilisons néanmoins ce terme qui a été popularisé en particulier par Mircéa Eliade, pour simplifier la communication, mais cela demande de définir le sujet.

Le shaman est un "spécialiste du  sacré", qui a des caractéristiques particulières.
Il utilise des techniques , méthodes issues de la ou des religions qui existent dans le milieu ou il vit. Mais il ne les interpretent pas de la même façon que les religieux.

Il ne se base pas sur une doctrine religieuse, mais il  utilise des éléments de la tradition en les réinterprétant de façon a redonner un sens à la vie des personnes qui font appel à lui.

m_DSG_4525


Il ne se base pas sur  la croyance religieuse mais sur l'experience. c'est pourquoi il se trouve généralement en phase avec  les formes de religiosité populaires plutôt qu'avec la religion formelle.

Il n'est pas un créateur de secte religieuse, ni un prophète, et ne remet pas en question la religion établie ni le systeme social.

Sa fonction est d'aider par son experience spirituelle et ses connaissances de la vie dans ses racines vitales, les gens a résoudre leurs problèmes de vie.

C'est pourquoi il privilégie l'efficacité et rejette ce qui n'a pas de rapport avec la réalité.
Il existe parfois  des religions qui ont été créées par des shamans, mais dans ce cas ils sont sortis de leur fonction et sont devenus des prophètes , ou des contestataires religieux.(ex: Onisaburo Deguchi, Nao Deguchi, Sayo Kitamura).

La caractéristique du shaman est qu'il ne se contente pas d'une croyance, mais qu'il effectue une pénétration directe du monde invisible, et c'est à partir de cette investigation , qu'il va réinterpréter le réel et le spirituel .

Il établit une relation directe avec les divinités, et il utilise cette relation directe pour redonner du sens et orienter les personnes qui font appel à lui.

Le contact avec les divinités  est une mise en relation directe avec les forces vitales anciennes qui sont à la base de la vie humaine , animale et cosmique. (interprétées comme l'inconscient collectif en occident).
Ceci explique la différence fondamentale qui existe souvent entre la vision du shaman et celle du système religieux basé sur une construction intellectuelle ou dogmatique de l'image de la réalité.   

Il redonne le sens des choses qui sont vécues par les humains, avec la connaissance de l'interaction et de l'interdependance de tout ce qui est vivant, par la participation à la vision du monde qui tient compte de toutes les formes de vie, invisibles et visibles, quand  la société ou la religion ont oublié et coupé les humains de leurs liens avec toutes les autres formes de vie, et en particulier avec les forces spirituelles et originelles que sont les divinités.

Le Shamanisme japonais se différencie d'autres formes de shamanisme dans le fait qu'il n'utilise aucune forme de substances psychotropes ou plantes hallucinogènes.

Les Shamans japonais utilisent la discipline spirituelle pour atteindre un état de conscience différent et l'ouverture sur le monde autre, constitué des divinités ancestrales.

On appelle "Gyo" cette discipline, et les praticiens sont appellées "Gyojas".
La majorité des Shamans japonais sont des femmes.

L'ascèse des Shamans est de nature différente  de celle du shugendo et des "Yamabushis".
Les shamans contrairement aux Yamabushis ne cherchent pas des formes d'ascèse extreme et spectaculaires.

Les Yamabushis quand à eux appartiennent à un ordre hiérachisé et militarisé, essentiellement masculin, de part leur ralliement à la religion bouddhiste.(depuis l'époque Meiji).
Ils basent leurs pratiques surtout sur la discipline de l'école Tendai, qui était reliée ainsi que le zen, à l'armée et à la caste militaire.

Le Shugendo, qui n'est pas une école (shu) mais une voie (do), avait été dissout par le gouvernement japonais comme étant un " shinto déviant".

Effectivement, certains  adeptes du shugendo, fanatisés, font le voeux de se suicider si ils ne réussissent pas leur exercice.
Certains se suicident en se jetant du haut de précipices ou se jettent du haut d'une cascade, pensant que leur "mort volontaire pourrait aider l'humanité! 

Ceci est contraire aux conceptions du Shinto , qui rejète tout ce qui n'est pas naturel, et ne contient pas de sens de culpabilité ou de sacrifice.

Les Shamans japonais n'ont pas de hiérarchie ni de système organisé, et sont en général indépendants. Il sont reliés ou membres, par contre, de certains sanctuaires, qui sont des lieux de pouvoir spirituel très anciens .
Les shamans japonais sont dépositaires des traditions primordiales qui se perpétuent de façon secrète depuis la préhistoire au Japon.

Il n'y a evidemment aucun rapport avec le "Neo-chamanisme américain" (inventé par Michael Harner) que l'on trouve en occident qui n'est inclut dans aucune véritable tradition .

Consultation de Shamans Itako à Osoresan , dans la province d'Aomori:

Sur cette video , on peut voir l'Itako (tradition de shamans aveugles du nord du Japon) : http://www.youtube.com/watch?v=PJlALTCcRwY

 

Kimura Fujiko est la plus mediatisée des Shamans japonais. Elle appartient à la tradition des Shamans du nord du Japon connus sous le terme "Kamisama". Sa mère était déjà Shaman. Kimura est connue pour ses pouvoirs psychiques, elle a souvent permis de retrouver des personnes disparues, ainsi qu'un serpent qui s'était enfui d'un zoo.: Sur cette vidéo , on peut voir une évocation de sa vie, depuis son enfance. Elle refusait de suivre le chemin de sa mère, de devenir Shaman, jusqu'à ce qu'elle ait la vision du Kami, sous la forme de lumière. Suite à cela, elle avait des perceptions extra sensorielles, visions sur la vie des gens partout ou elle allait. Elle finit par accepter son destin, et continuer le travail de sa mère , comme Shaman Kamisama. Les gens viennent la consulter pour la résolution de leurs problèmes.

 

 

 

 

-----------------------                                                    --------------------

 

Taki Kudo, chamane de Tsugaru - Nord du Japon - ( Kamisam, Itako) Note: Les itakos sont des shamanes aveugles, alors que les Kamisam ou Kamisama (mediums de kamis) ne le sont pas.

 

 

-------------------------------------------------------------------------------------------

Shamane Yuta à Okinawa (sud du Japon) Ryuku islands :

 

 

Copyright © 2010 Institut des Traditions du Japon. All Rights Reserved