La vie du Shaman suit une sorte de modèle, de destin archétypal :

La vie du Shaman est souvent difficile.

Il nait généralement dans un milieu modeste, voire misérable.

Sa vie est souvent chaotique. Le shaman porte en lui la mémoire d'une forme de tradition plus ancienne, en relation directe avec le monde invisible.

Le monde invisible se manifeste à lui en général depuis son enfance, ou suite à un évenement dramatique, sans qu'il comprennne clairement de ce dont il s'agit.

Pour comprendre cette dimension, il va en géneral suivre une quête orientée vers la connaissance de la vie .
c'est pourquoi la plupart des shamans passent par des experiences très différentes les unes des autres, une façon de se confronter avec la réalité du monde, et d'acquérir une sagesse de vie, enracinée dans le réalisme du vécu.

Le shaman finit par passer par une forme d' agonie et de renaissance, qui lui donne son pouvoir spirituel.

Les différents termes qui désignent le shaman au Japon:

En géneral, si on parle de shamans aux japonais, le terme leur fait penser a des études occidentales sur des cultures hors du Japon.

Comme ils les désignent sous des noms différents, personne ne pense qu'il y a des shamans au Japon ! c'est un simple exemple des quiproquos de la communication interculturelle.

Les mots qui désignent les shamans en japonais:

-Reinosha

-Itako -  ( dans la région du Tsugaru)
-Ichiko

-Kamisama (dans le nord du Japon. Miyagi prefecture)

-Ogamiya, Ogamisan.

-Dai, Odaisan.

-Fugeki

-Yuta, kankariya ( Okinawa)

-Miko :le terme miko désignait dans le passé des femmes shamanes, mais le terme a évolué pour désigner une assistante d'un prêtre Shinto.
( à ne pas confondre avec une pretresse shinto, les pretresses existent dans la religion shinto.)

Jusqu'à la restauration Meiji, il existait des groupes de Miko shamanes qui vivaient dans des villages de Mikos (Miko Mura).

On suppose dans l'ethnologie une relation sémantique entre les termes Itako, Ichiko, Yuta, et les termes désignant le shaman dans l'Altaï : Udagan (yakut) Udagang (buriat) Idakon (tungus).

la liste des termes japonais n'est pas exaustive, il y a des variantes régionales.

Copyright © 2010 Institut des Traditions du Japon. All Rights Reserved