13/03/2011 Deux Jours après le tremblement de Terre au Japon et le terrible Tsunami ,nous avons pu rétablir le contact avec la région de Tokyo et de la province de Nagano. Il est toujours impossible d'avoir des nouvelles de nos amis qui habitent dans le Nord du Japon.

Les images de NHK nous montrent un spectacle terrible.Le nord du Japon est totalement dévasté, dans certaine villes, seul un tiers de la population a survécu

On sait maintenant que la magnitude du tremblement de Terre était de 9 et non de 8,9 comme il avait été dit les jours précédents.

Actuellement on évalue le nombre de victimes à 1700 personnes. Ceci est évalué   sur place par rapport au nombre de corps qu'ils ont retrouvés, mais le nombre de disparus est évalué actuellement à 10.000 personnes. Mais le nombre est certainement beaucoup plus important, vu que les habitants de plusieurs villes sont pour l'instant introuvables.

Ce séisme aurait déplacé l’axe de rotation de la Terre de près de 10 cm, selon l’Institut national de géophysique et de vulcanologie d'Italie. Mais leur estimation se base sur le chiffre de magnitude de 8,9, et les specialistes japonais ont maintenant trouvé que le chiffre de la magnitude était plus fort.

Environ 215000 personnes sont réfugiées dans des abris, dans le nord du Japon. 

En ce qui concerne les risques nucléaires, et les débats immédiats qu'on peut déjà voir dans les médias francais, il faut savoir que les risques du nucléaire en France en cas de seisme important est beaucoup plus grand, car les japonais sont beaucoup plus avancés en matière de prévention, de discipline, et de technologie que la France. Le Tsunami est arrivé environ 10 minutes après le tremblement de Terre, il était donc quasiment imparable , même avec le sérieux des normes de sécurité japonaises.

Le risque nucléaire dans la centrale de Fukushima est le résultat d'une catastrophe naturelle, et non d'une erreur humaine ou d'une négligence dans les normes de sécurité. Les japonais réagissent très rapidement pour corriger les erreurs à chaque fois qu'il y a un accident ou un risque, contrairement à ce qui se passe en France.Le renoncement au nucléaire serait plus facile à mettre en place en Europe car le Japon lui même n'a aucune ressource naturelle et pour garder une autonomie, il a moins de choix que les pays continentaux qui bénéficient de plus de ressources internes.Le nucléaire est cependant totalement incompatible avec un mode de pensée qui respecte la nature. 

Alors que le Japon est dévasté par une terrible catastrophe naturelle, et que l'heure est à se soucier des milliers de victimes à secourir, les opportunistes idéologiques se ruent sur l'occasion pour se faire de la publicité, sans se soucier de l'énorme souffrance du peuple japonais.La moindre des pudeurs serait de remettre à plus tard les débats idéologiques , et de se concentrer sur le sauvetage de la population et l'aide que l'on pourrait apporter aux victimes. 

 

Les villes de  Minamisanriku et de Kesennuma ont été semble t'il totalement détruites.

 

Dans la seule ville de Minamisanriku, le bilan atteindrait les 10 000 victimes .
"La police de la préfecture de Miyagi, la plus proche de l'épicentre du séisme qui a dévasté le Japon vendredi, n'a "aucun doute" sur un bilan dépassant les 10 000 morts dans la ville portuaire, qui comptait 17 000 habitants avant la catastrophe."
 
 
Une vidéo sur la persécution des bouddhistes Shugden par le Dalai lama:
http://leweb2zero.tv/video/abe_98489c6e540aa9e
   
Interwiew de Karl Zero:  

 http://www.clubic.com/actualite-55172-karl-zero-le-club-du-net-aol-est-une-emission-de-democratie-participative.html

Si vous avez la Freebox, vous pouvez aussi voir NHK World en anglais sur votre téléviseur. Habituellement de tres bonnes émissions culturelles, et voir le Japon et sa nature