Lorsqu'on arrive au Japon, les étrangers doivent maintenant laisser leurs empreintes digitales et sont pris en photo , grâce à un appareil, cela ne prend pas longtemps. Ceci peut paraître étrange pour les étrangers, mais il faut savoir qu'une fois au Japon, il n'y a jamais de contrôles d'identité.

Le contrôle d'identité n'est pas dans la mentalité japonaise. D'autant qu'il n'existe pas de pièce d'identité pour les japonais. Aussi, pour les démarches administratives, ils utilisent en général leur permis de conduire.

De même, il n'y a pas besoin de carte d'handicapé pour bénéficier des places de parking réservées aux handicapés. En France, ces cartes sont nécessaires pour être autorisé à se garer sur une place réservée, mais au Japon , il n'y a pas cette méfiance, et les contrôles sont inutiles. Il  ne viendrait pas à l'idée d'un japonais de se garer sur une place réservée aux handicapés, s'il ne l'est pas !

Il existe également des wagons de métro qui sont réservés aux femmes, à partir d'une certaines heure le soir, afin d'assurer leur protection si elles doivent voyager seules de nuit. Cela leur évite d'être éventuellement importunées, ou agressées de nuit. Il n'y a pas d'idée sexistes ou idéologiques derrière, en général il s'agit simplement de remédier à des problèmes qui ont pu se poser et assurer la sécurité et le confort de la population.