dragon7 

Ryūjin 龍神 au Japon désigne principalement les Kamis divinités de l’eau.

Son symbolisme est le même que le serpent, Mi. 蛇 (Hebi, Mi).

Il s’agit d’un ancien archétype de la divinité. Il y a des Ryujin qui sont aussi des divinités des montagnes, du sol …

Les esprits gardiens sont en général des Ryūjin (ce que les chrétiens appelles « anges gardiens »), mis à part les ancêtres humains. 

Les anciens japonais utilisaient  des archétypes issus de la nature, et cela est toujours d’actualité.

Les chinois et les celtes  utilisent toujours la notion de dragon pour désigner des forces de la nature, comme la force tellurique. (La vouivre). 

Au Japon les animaux ne sont pas inférieurs aux humains, aussi ils peuvent après l’existence physique accéder au statut de divinité, quand ils ont effectué un Gyo (pratique spirituelle) suffisamment.

Comme les êtres spirituels n’ont pas de forme fixe, n’importe quelle divinité se manifeste souvent (d’après les shamans japonais) sous l’aspect d’un serpent, blanc si il est plus spiritualisé, ou d’un dragon.

Parfois il s’agit d’un être avec une tête humaine et un corps de serpent, ce qui représente certainement « le corps astral » évoluant en dehors de la matière.

Le serpent et le dragon, étant des êtres très anciens,  par là représentent la sagesse des êtres qui ont une longue expérience de la vie (y compris spirituelle).

Je dois préciser, vu le niveau de ce qu'on lit sur le net, que les japonais ne vénèrent pas les animaux, et qu'il s'agit de divinités ou d'êtres archétypes du monde spirituel. Les animaux ne sont jamais confondus avec les dieux, mais il y a parfois des divinités qui apparaissent en se matérialisant sous la forme d'un animal, souvent pour donner un message.

 

Ryujin Norito ( prière au Dragon divin) : 

 

Tengou

 

 

Copyright © 2013 Institut des Traditions du Japon. All Rights Reserved.

k1677990793